top of page
Rechercher

🎺 5ème édition du ALBI JAZZ FESTIVAL 🎷

À la découverte du Albi Jazz Festival

Le Albi Jazz Festival, maintenant dans sa cinquième année, est devenu un rendez-vous annuel incontournable pour les amateurs de jazz et les voyageurs en quête d'une escapade culturelle. Cette édition, du 20 au 27 janvier, s'annonce particulièrement captivante, avec une programmation diversifiée mettant en vedette des artistes de renom et des talents émergents de la scène jazz et groupes locaux au sein du OFF.

Le programme de cette édition est résolument marqué du sceau d’une musique libre, ouverte sur le monde, faite de dialogues et de rencontres.




Une programmation éclectique

La force du Albi Jazz Festival réside dans sa programmation variée, mêlant jazz traditionnel, contemporain et des influences du monde entier :

  • Eve Risser & Naïny Diabaté : une rencontre géniale entre deux très grandes musiciennes et leur orchestre respectif. Eve Risser est l’une des pianistes et compositrices les plus en vue de la scène jazz européenne, qui dirige le Red Desert Orchestra, et Naïny Diabaté, star de la musique malienne, griotte et chanteuse, mène depuis plus de 10 ans le Kaladjula Band, sextuor malien et féminin.

  • Arnaud Dolmen quartet : Arnaud Dolmen batteur, compositeur, leader, fait partie des artistes les plus plébiscités de sa génération. Il a été nommé parmi les cinq meilleurs batteurs de jazz de l’année 2021 par Jazz Magazine et Jazz News et distingué « Révélation » aux Victoires du Jazz 2022 !

  • Sandra Nkaké : entière, authentique et généreuse, Sandra Nkaké est chanteuse et compositrice française née au Cameroun. Récompensée en 2012 d’une Victoire de la Musique, Sandra Nkaké a une voix puissante et singulière qui se déploie sur scène avec une ampleur et un magnétisme unique.

  • Fred Pouget – Le Maxiphone : quand il a redécouvert le répertoire de pièces pour clavecin de Jean-Philippe Rameau, compositeur du XVIIIᵉ siècle, Fred Pouget, clarinettiste, compositeur et arrangeur, y a entendu « un bon vieux groupe de rock avec des riffs entêtants ». D’où le défi lancé par ce musicien au Maxiphone, ensemble éclectique composé pour l’occasion de dix poly-instrumentistes venant d’horizons différents, du jazz, des musiques traditionnelles, des musiques classiques, contemporaines et de l’électro.

  •  Naïssam Jalal : flûtiste vertigineuse et compositrice inspirée et prolifique, Naïssam Jalal est née en France de parents syriens. Elle a assimilé et transcendé l’essence des musiques classiques européennes et arabes, l’art de l’improvisation jazz, l’euphorie du funk ou la vitalité des traditions venues d’Afrique.

  • PROSPECTUS : PROSPECTUS forge un son à quatre voix et met l’accent sur la liberté des discours qui se croisent et s’entremêlent. Résolument acoustique, leur musique est brute, spontanée, tellurique.

  • Eve Risser & le Red Desert Orchestra : fidèle à son goût des horizons nouveaux, Eve Risser propose ici une réunion entre son Red Desert Orchestra et trois percussionnistes burkinabè. En accueillant les sonorités des balafons, djembés et bara au sein de son orchestre de jazz, Eve Risser crée des images sonores d’une grande puissance, qui oscille entre exquise douceur et danses joyeuses hypnotiques.

  • Hermon Mehari Quartet : Trompettiste surdoué, Hermon Mehari s’illustre depuis quelques années sur la scène hexagonale mais c’est dans sa ville natale Kansas City qu’il a étudié le jazz. Le berceau du swing a vu se développer ses talents d’improvisateur et de compositeur avant son arrivée à Paris en 2015.

  • Hugh Coltman & Matthis Pascaud : il y a quatre ans mourait Dr. John, immense chanteur, pianiste, guitariste et compositeur de la Nouvelle-Orléans. Le guitariste Matthis Pascaud et le chanteur anglais Hugh Coltman lui rendent un magnifique hommage au fil des morceaux soigneusement choisis dans la première période discographique du Night Tripper.


Comment participer ?

Les concerts se déroulent essentiellement dans le Grand Théâtre des Cordeliers.

Le Off est abrité dans un chapiteau chauffé, nommé « Magic Mirrors » ,et situé sur le parvis du théâtre. Il propose des concerts gratuits autour d'un verre ou d’une assiette, entre les élèves du conservatoire et de jeunes artistes plus confirmés :

  • FUR : créé en 2019 par la clarinettiste et compositrice Hélène Duret, le trio FUR tend vers l’épure, sillonne des paysages sonores aux largeurs inattendues, où l’improvisation se cache à chaque virage.

  • Tima Maïga & Wassa Kouyaté : deux musiciennes maliennes de grand talent, membres du Kaladjula Band de Naïny Diabaté, livrent un duo magnifique ancré dans les musiques mandingues.

  • SOMESAX & Grégory Daltin : SOMESAX s’inscrit dans une grande tradition de quatuors de saxophones. Pour son nouveau répertoire, les quatre musiciens ont décidé d’inviter l’accordéoniste Grégory Daltin.

  • Congé Spatial : Congé Spatial est un duo formé par deux personnalités montantes du jazz hexagonal, le saxophoniste Pierre Lapprand et le pianiste Étienne Manchon.

  • Tatiana Paris Gibbon : Gibbon est un solo hypnotique de guitare.

  • Mortelle Randonnée : Mortelle Randonnée parcourt le répertoire iconoclaste et hybride de Carla Bley. Quatre musicien·ne·s jouent tout à la fois – et en même temps – pour réinventer les arrangements fantasques de la géniale compositrice.

  • SIMONE : de la pop à l’expérimental, en utilisant les matériaux sonores de la chanson, du spoken word, de l’écriture instrumentale ou de l’improvisation, SIMONE initie un lieu d’échange et de création en résonance directe avec notre temps.

  • Fanny de Chaillé et Sarah Murcia : Fanny de Chaillé et Sarah Murcia s’attaquent à l’album Transformer de Lou Reed. Armées de leurs voix et d’une contrebasse, elles décortiquent l’album désormais mythique, produit par David Bowie en 1972.

  • ABACAXI : À la croisée du rock des années 60 et de l’art sonore, ABACAXI (trio guitare + basse + batterie) crée une musique nouvelle, énergique, entre noise lumineuse et textures tranchantes – complétée par une chorégraphie de lumières stroboscopiques directement contrôlées depuis la scène par les musiciens.

  • Léa Ciechelski : Léa Ciechelski, infatigable saxophoniste de PROSPECTUS, nous propose son lumineux solo comme un journal intime. Une comptine, un cri, le souvenir déformé d’un bal, une exploration, une ritournelle expiatrice.

  • Moonlight Benjamin : Une voix puissante et révolté pour un voyage au sein de l’immense diversité de l’âme haïtienne. Entre transe vaudou et blues rock, l’envoûtante Moonlight Benjamin – accompagnée notamment par Matthis Pascaud – chante l’exil, l’identité, la révolte avec la force de ses mélodies.


Conseils pratiques pour les voyageurs

  • Hébergement : Réservez votre hébergement tôt pour garantir un emplacement idéal proche des lieux du festival : https://www.mon-appart-hotel-albi.com/

  • Transport : Albi est facilement accessible en voiture ou en train. Assurez-vous de planifier vos déplacements en conséquence.

  • Restauration : Découvrez la gastronomie locale en explorant les restaurants et les cafés d'Albi. Certains établissements proposent même des animations musicales en marge du festival : https://www.mon-appart-hotel-albi.com/restaurants-albi



Plus de détails sur la programmation :

14 vues0 commentaire
bottom of page